Canal1800

 

Si les eaux de Vallan ont eu une réelle importance pour le village lui-même et pour Auxerre, elles ont été aussi hélas, la cause d’une catastrophe naturelle dont on trouve la trace […] dans des registres consultables aux Archives départementales.

 

La trombe d’eau du 18 messidor an VIII* (7 juillet 1800)

[« Le journal des Débats du 26 en donne un compte-rendu dont nous reproduisons l’essentiel :

Hier après-midi après un violent orage, un torrent a détruit deux villages voisins, Vallan et Gy-L’Evêque. Les eaux s’y sont élevées tout à coup jusqu’à deux mètres et demi. Tous les murs ont été renversés, les haies, les arbres arrachés et couverts de sable, de pierres et de décombres.

65 bâtiments ont été détruits, 14 personnes ont perdu la vie, les troupeaux ont été écrasés sous les toits ou entraînés par les eaux.

Tout le mobilier des maisons a disparu et ce qui existe est tellement brisé ou dénaturé qu’on ne peut plus s’en servir.

La désolation y est extrême. »]
 

(Texte figurant dans le livret rédigé par la Commission Environnement et attractivité, en vente à la Mairie.)